Post-scriptum

Les Baux-de-Provence j’ai refermé la porte de notre congé et de notre rêve têtu sur cette table de bois ciré où tu m’écris ce matin tu me dis ce long silence des oliviers qui pressentent les mains bien avant la saison des hommes l’œil rond d’un aigle rocheux régnant sur son éperon et comme sur […]

Post-scriptum

1 commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s