S’odono

S’odono solo rapidi bisbigli attraverso la porta socchiusa. Un bussare lieve. Un amo sta appeso nell’ombra. Oscilla. Lo sguardo inumidito dall’inchiostro non sbava. Trattiene e non inghiotte l’eccesso. La femmina e la panthère si acquietano dopo il pasto. Non rimbalzano le ottuse consonanti nel cupo tempo. Verranno i tuoni di marzo quando improvvisi si riverseranno […]

S’odono
ـــــــــــــــــــــــــــــــــــ

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s