«Quanta fatica per proferire una parola» – Thomas Bernhard

Foto di Anja Bührer 54 Quanta fatica per proferire una parola a chi è corrotto, e non sa distinguere un sogno dai robusti rami del pero. Quanta fatica per una parola su questa strada polverosa, nemica delle mie scarpe più che il sole per la neve e l’acqua per il deserto. Quanta fatica per una […]

«Quanta fatica per proferire una parola» – Thomas Bernhard

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s